Participer à la dynamique régionale et développer l'éolien dans l'Eure

La Normandie est une région active en matière de développement des énergies renouvelables : solaire, biogaz, géothermie…

Pour développer les énergies renouvelables, l’Eure a lancé la dynamique TEPOS (Territoire à Energie POSitive) à travers deux collectivités : l’intercom Risle et Charentonne – aujourd’hui intégrée à l’Intercom Bernay Terre de Normandie – et  la communauté de communes de Conches.

En 2011, 4 zones techniquement favorables au développement de l’éolien terrestre ont été identifiées dans le département de l’Eure. L'objectif sur le secteur du plateau du Neubourg est qu’entre 71 et 101 MW de puissance électrique éolienne soient installés d’ici 2020.

À ce jour, seules 20 éoliennes sont installées dans le département pour une puissance totale de 40.5 MW. :

  • 5 à Roman-Blandey (2010)
  • 5 à Campigny (2011)
  • 4 à Quittebeuf (2011)
  • 6 au Mesnil-Rousset-La-Haye-Saint-Sylvestre (2015)

Le futur parc éolien de Malleville-sur-le-Bec et Thierville augmentera de 30 à 54% la capacité de production éolienne dans l’Eure.

Offrir des retombées économiques locales

Un parc éolien terrestre engendre des retombées économiques au niveau local.

Elles sont de plusieurs ordres :

  • Les travaux sont réalisés par des entreprises locales (terrassement, raccordement électrique inter-éoliennes, et de génie civil…)
  • L’exploitation d’un parc de 5 à 6 éoliennes entraîne la création d’1,5 emploi (équivalent temps plein), plus de 20 ETP sont nécessaires sur toute la chaîne de compétences, mobilisée sur le parc.
  • Des mesures compensatoires sont mises en place pour compenser l’impact de la présence du parc.
  • La rémunération de la commune pour l'entretien et les servitudes liés à l'utilisation des chemins communaux.

Les collectivités d’accueil du parc éolien (conseil régional, conseil départemental, intercommunalités, mairies) bénéficient également de retombées économiques au titre de :

  • L’Imposition Forfaitaire sur les Entreprises de Réseaux (IFER). Cet impôt vise certaines entreprises du secteur de l’énergie et du transport.
  • La Contribution Economique Territoriale. Elle remplace l’ancienne taxe professionnelle.
  • La Taxe Foncière.

Un projet de territoire

 

Les retombées fiscales du projet

À noter que la Communauté de Communes de Pont-Audemer Val-de-Risle et l’Intercom Bernay Terres de Normandie n’ont pas le même régime fiscal, ce qui explique les différences de montants communaux et intercommunaux.

Demain, trois types de ressources d’énergie renouvelables pour alimenter le territoireLe territoire du projet est déjà actif en matière de production énergétique grâce au Centre de traitement et de valorisation énergétique (Cetraval).Situé à proximité directe du projet, ce site d’enfouissement de déchets ménagers et verts mène deux actions en faveur de la transition énergétique :• Installation récente d’une centrale récupérant les biogaz issus des casiers fermés.• Projet de mise en place de 7 hectares de panneaux photovoltaïques d’ici la fin 2018.Le CETRAVAL est géré par le Syndicat de Destruction des Ordures Ménagères de l’Ouest du Département de l’Eure (SDOMODE).À terme, le parc éolien et le Cétraval vont contribuer à la diversification de la production énergétique locale.